La santé

Une assurance maladie est indispensable lors d’un séjour à l’étranger. Hors d'Europe, la Sécurité sociale française ne vous couvrira pas systématiquement. Il faudra prendre une assurance santé. La 1ère démarche à effectuer est de se renseigner auprès de sa caisse d’assurance maladie.

 

Vous êtes étudiant à l'étranger

Les études en Europe

Procurez-vous la carte européenne d’assurance maladie avant votre départ auprès de votre Caisse primaire d'assurance maladie. Elle vous permettra d’attester de vos droits à l’assurance maladie et de bénéficier d’une prise en charge sur place de vos soins médicaux, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour.

Plus d'infos : www.ameli.fr  ou www.cleiss.fr  

Les études hors de l’Europe

  • Vous avez moins de 20 ans ou votre période d'études est inférieure à 6 mois
    Dans ce cas, les frais médicaux urgents vous seront remboursés par la caisse d'assurance maladie de vos parents à votre retour sous certaines conditions

  • Vous avez plus de 20 ans ou votre période d'études est supérieures à 6 mois
    Vous devez vous inscrire à l'assurance maladie du pays dans lequel vous étudiez

Si les garanties sont insuffisantes (pour les remboursements des frais hospitaliers par exemple), vous pouvez compléter votre couverture avec une assurance complémentaire santé.

Plus d'infos : www.ameli.fr ou www.cleiss.fr  

Les études au Québec

Vos soins médicaux sont pris en charge selon les mêmes conditions que ceux des Québécois car la France et le Québec ont signé un accord pour la couverture santé des étudiants.

Adressez-vous à votre caisse d'Assurance maladie pour obtenir les documents nécessaires.

Vous pouvez compléter votre couverture santé en prenant une complémentaire santé.

Plus d'infos : www.ameli.fr ou www.cleiss.fr  

 

Vous êtes salarié à l'étranger

  • Vous avez le statut d'expatrié dans la majorité des cas. Vous perdez les droits à l’Assurance maladie française et vous relevez, en principe, du régime de sécurité sociale du pays où vous travaillez où vous devez cotiser. Vous pouvez aussi choisir de continuer à bénéficier du régime de l'Assurance Maladie française en adhérant à la Caisse des français de l'étranger CFE.

Plus d'infos : www.ameli.fr ou www.cleiss.fr  

 

  • Plus rarement, vous pouvez avoir le statut de détaché :  vous êtes salarié en France et votre employeur vous propose de partir travailler à l'étranger. Plusieurs cas de figures peuvent se présenter selon que vous partez

  • en Europe : vous continuez à bénéficier de la protection sociale française

  • hors Europe dans un pays qui a signé un accord de sécurité sociale avec la France : votre protection sociale dépend de l'accord qui a été signé

  • hors Europe dans un pays qui n’a pas signé d’accord : vous êtes couvert par l'Assurance maladie française

Plus d'infos : www.ameli.fr ou www.cleiss.fr  

 

  • Cas particulier : vous résidez en France, mais vous travaillez en Suisse. Vous avez 3 mois pour choisir entre l'Assurance maladie suisse ou française mais une fois ce choix fait vous ne pourrez plus changer. 

Plus d'infos : www.ameli.fr 

 

Vous partez pour un séjour court (vacances…)

  • En Europe : demandez la carte européenne d’assurance maladie avant de partir. Elle vous permettra de consulter un professionnel de santé ou d’être hospitalisé dans les mêmes conditions que les assurés du pays. Vous devez vous faire soigner dans le système public.

  • Hors Europe : vous devrez payez les frais médicaux sur place et vous faire rembourser par l’assurance maladie française à votre retour. Il faut donc conserver les justificatifs de dépense.
    Attention, seuls les frais urgents et imprévisibles peuvent être remboursés dans la limite des tarifs forfaitaires appliqués en France. Le remboursement n’est pas systématique, il se fait après examen de votre situation.

Si les garanties sont insuffisantes (pour les remboursements des frais hospitaliers par exemple), il est conseillé de compléter votre couverture avec une assurance complémentaire santé. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle ou assureur, d'une autre mutuelle ou assureur privé, de votre banque si vous payez votre voyage avec une carte de crédit ou encore de la Caisse des français de l'étranger.

Plus d'infos : www.service-public.fr ou www.cleiss.fr  

 

Vous êtes dans un autre cas

Stage professionnel, volontariat, au pair... votre protection sociale et les démarches à effectuer vont varier, renseignez-vous auprès de l'organisme avec lequel vous partez et de votre Caisse primaire d’assurance maladie CPAM 

Plus d'info : www.cleiss.fr  

 

Quelques conseils pour tous...

  • Vous pouvez souscrire une assurance santé pour l'international pour bénéficier d'une protection sociale plus importante que celle de l'Assurance maladie. En effet, les frais de santé ne sont pas remboursés à 100% par l'assurance maladie et peuvent être très élevés, notamment en cas d'hospitalisation.

  • Une assurance assistance rapatriement peut être utile pour les séjours de courte ou de moyenne durée. Cette assurance est incluse dans les services proposés par les cartes bancaires (sous réserve d'avoir payé son titre de transport avec la carte). Renseignez-vous auprès de votre banque et/ou de votre assureur.

  • Assurez-vous auprès de votre médecin que vos vaccins sont à jour avant de partir, et si, selon votre destination, des dispositions particulières sont à prendre. Prenez-vous y suffisamment en avance car certains vaccins ou traitements préventifs ne peuvent être effectués de façon simultanée ou être prohibés si vous êtes souffrant.
    Le site de l'Institut Pasteur et la rubrique Conseils aux voyageurs du site du ministère des affaires étrangères donnent la liste des vaccins recommandés ou obligatoires par pays.

  • Prenez rendez-vous chez votre dentiste, votre gynécologue afin de faire le bilan. Pensez également à emporter une trousse de premiers soins.

 

Liens utiles

  • www.cleiss.fr : traite de la sécurité sociale dans le cadre de la mobilité internationale

 

Les papiersL'argent
Fonds d'Expérimentation pour la JeunesseDRDJSCSRégion académique Bourgogne-Franche-ComtéRégion Bourgogne-Franche-Comté
autres partenaires