recherche avancée
Accompagné(e) par : Région Bourgogne-Franche-Comté
Retour à la carte

Séréna, en stage à Londres dans la mode

Séréna

Mon projet

Pourquoi j’ai décidé de partir :

Je travaille dans un domaine spécifique des métiers de la mode, le design textile. Il y a donc peu d'endroits où je suis sûre de trouver du travail. J'ai donc décidé étant donné les nombreux créateurs présents et la richesse d'innovation du secteur de la mode à Londres de tenter ma chance sur place. Le fait d'avoir une bourse pour faire un stage m'a permis de faire les bases de mon réseau actuel et d'apprendre des techniques inédites pour moi.

Je raconte mon séjour en quelques lignes :

J'ai appris de nouvelles techniques, développer des vêtements et réaliser des objets dont je ne me serais pas crue capable. J'ai rencontré de belles personnes, de tous les coins du monde. Je suis restée sur Londres ensuite car le stage m'a permis de développer mon réseau et de trouver du travail en tant que freelance auprès d'entreprises qui me plaisent. Londres est pleine de possibilités et on ne s'y ennuie pas !

Mon conseil pour les jeunes comme moi :

Préparez-vous financièrement. Londres est très chère, il vaut mieux avoir de l'argent de côté ou un soutien financier en plus de la bourse car celle-ci paiera seulement votre loyer et une partie de vos courses. Le loyer et les transports sont très chers. Heureusement, il y a beaucoup d'activités à faire dans la ville pour pas grand chose, voire gratuitement. Time out, est un bon moyen d'information à ce sujet.


Mes bons plans sur place

  • Se loger : La collocation est tout simplement inévitable ! Les loyers étant extrèmement chers, le mieux est de prendre une chambre dans une collocation qui vous plait. Cela permet aussi de faire des rencontres quand vous arriver dans un pays où vous ne connaissez personne ! Si vous devez habiter à l'est de Londres (Stratford et quartiers environnants), attention aux rongeurs. Vérifiez bien, en visitant l'endroit qu'il n'y ai pas de trous dans le sol ou les murs et que les portes n'ont pas été trop grattées. Il y a beaucoup de rats et de souris dans cette zone, (on s'en accomode, mais ce n'est pas le plus agréable).
  • Se déplacer : Le mieux est de prendre une Oyster card à une station de métro, sinon vous ne pourrez pas prendre le bus. Une Oyster card est une carte rechargeable sur laquelle vous pouvez mettre la somme d'argent que vous voulez et que vous validez dès que vous etrez dans un transport. Si vous pensez voyager beaucoup dans Londres, vous pouvez charger un abonnement au mois sur votre carte.
  • Manger : Les marchés de street food sont pour moi les meilleurs endroits pour manger dans Londres. Il y en a beaucoup, disséminés dans toute la ville et souvent dans des quartiers qui valent le coup d'être visités. On y trouve des stands de nourriture de tous pays, qui permettent de goûter de délicieuses spécialités pour pas cher.
  • Sortir : On trouve de tout à Londres, pubs, bars, boites... Le centre et Soho sont très connus pour leur vie nocturne. Après, ils y a des pubs à peu près partout dans Londres, souvent de la musique Live. Il y a aussi beaucoup de festivals, surtout en été, dont certains sont gratuits.
  • Se cultiver : Les musées sont souvent gratuits. Il y a de nombreux théâtres qui jouent des pièces, des comédies musicales... Tout est assez cher, même le cinéma.

Les prix moyens sur place (en monnaie locale)

  • Un loyer / mois : £520-580
  • Un ticket de bus / métro : £1,50-5
  • Un restau : £10-30
  • Un café : £1,50-3

Les mots de la fin

  • Mon séjour en trois mots : Création, rencontres, évolution
  • Qu'est-ce qui me manque le plus : Ma famille et mes amis proches, les bons produits frais
  • L'anecdote : Je suis allée au mariage de ma boss ! L'équipe de création a donné un coup de main pour la déco de la salle et nous avons pu rester et participer au repas, rencontrer des personnes travaillant dans la mode. Un accessoire nous a aussi été offert en remerci
  • Ce à quoi je ne m'attendais pas du tout : L'incroyable gentillesse de mes maîtres de stage. Elles étaient très attentives à ce que je souhaitais développer et m'ont donné l'opportunité de réaliser du bijoux et du vêtement. Elles m'ont donné de vraies responsabilités créatives et un bel échange s'
  • Le plus difficile pour moi : Le système de santé anglais (j'ai des problèmes de santé, et le processus pour voir un médecin sans devoir payer très cher est très long).

Ses réseaux sociaux, sites, blogs

LinkedinInstagram

Ses photos / illustrations ...

Ils sont partis

Fonds d'Expérimentation pour la JeunesseDRDJSCSAcadémie de BesançonAcadémie de DijonRégion Bourgogne-Franche-Comté
autres partenaires