Partir étudier individuellement

Vous n’êtes pas ou plus rattaché à un établissement français et souhaitez poursuivre vos études à l’étranger. Dans ce cas, vous devrez effectuer vos démarches seul, hors programme d'études.

Il est conseillé de vous y prendre un an à l’avance. Il faut bien maîtriser la langue du pays dans lequel vous voulez étudier, et souvent justifier de votre niveau grâce aux tests ou diplômes en langues étrangères.

Il n’existe que très peu d’aides financières si vous partez seul en dehors d'un programme de mobilité à l'étranger.

Voici les différentes démarches à faire pour mener à bien votre projet.

 

S’informer et trouver les adresses d'établissements à l'étranger

Des fiches thématiques et des fiches pays (Allemagne, Australie, Canada, Chine, États-Unis, Royaume-Uni) sont disponibles sur le site du  CIDJ.

La plupart des sites des ambassades informent sur l’organisation des études, les démarches... dans les différents pays. Selon les pays, ces informations peuvent se trouver sur les sites des ambassades de France à l’étranger ou sur ceux des ambassades étrangères en France.

  • www.whed.net : portail de l'association internationale des universités référence plus de 18 000 établissements supérieurs dans le monde.

  • www.euroguidance-france.org : permet d’accéder à des informations sur les études en Europe.

 

Pour s'informer sur les études dans quelques pays :

Bac européen ou binational, sections internationales de lycée

Votre accès aux études à l’étranger peut être facilité si vous êtes avez suivi une section internationale ou êtes titulaire d’un bac binational.

Les sections internationales offrent un enseignement bilingue dans plusieurs matières. Elles existent depuis l'école primaire jusqu'au Bac.

Les sections binationales ou européennes permettent d'obtenir en même temps le Bac français et un diplôme européen équivalent : AbiBac (franco-allemand), BachiBac (franco-espagnol), EsaBac (franco-italien).

 

S'inscrire dans un établissement étranger

Les inscriptions se font en général directement auprès de l’établissement choisi. Cependant, dans certains pays, il existe des systèmes centralisés d'inscriptions.

Un examen ou un test de langue est souvent exigé.

Si vous partez étudier en dehors de l’Union européenne, un visa est souvent nécessaire ; les sites des ambassades des différents pays fournissent les informations.

Informez-vous également auprès de votre établissement d’accueil.

 

Financer ses études à l'étranger

Étudiants boursiers

Si vous êtes boursier et que vous allez étudier dans un pays membre du Conseil de l’Europe (liste sur www.coe.int), vous pouvez percevoir une bourse dans les mêmes conditions qu’en France.

L’établissement doit être reconnu par le gouvernement du pays et la formation doit déboucher sur un diplôme national.

Adressez-vous au dernier Crous qui vous a attribué une bourse ou, si vous n'avez jamais été boursier, au Crous de votre choix.

Crous de Besançon

Crous de Dijon

 

Aides en dehors d'un programme d'échange

Il existe d'autres sources de financements lorsque l'on part en dehors d’un programme d’échange.

Le site France diplomatie permet de connaître les bourses qui peuvent être attribuées par des organismes français ou étrangers (British Council, DAAD, Commission franco-américaine Fulbright...). Campus France recense les bourses attribuées par le gouvernement français. Elles sont très peu nombreuses.

Partir étudier avec un programmeFaire reconnaitre ses diplômes
Fonds d'Expérimentation pour la JeunesseDRDJSCSAcadémie de BesançonAcadémie de DijonRégion Bourgogne-Franche-Comté autres partenaires